FR  US
loading ...

Série Albums Harry Mickson & Co.


Harry Mickson & Co.






  

La loi Lang 81-766 du 10 Août 81 stipule que le prix des livres, est fixé par les éditeurs.

Il est donc le même dans toutes les librairies.

Les éditeurs peuvent aussi modifier ces prix sans préavis.
Toutefois la loi Lang autorise une remise maximum de 5% du prix de l'ouvrage.

Prix public : 24,95 €


Paru le 07 Octobre 2016
Album BD de la Série : Harry Mickson & Co.
Dessinateur : Florence Cestac
Scénariste : Florence Cestac
Editeur : DARGAUD
Genre : Humour
Public : Ados-Adultes
EAN : 9782205076103

Album BD en noir & blanc, Couverture Cartonnée
En mm : largeur 205, hauteur 258, épaisseur 26
216 pages

 Voir la couverture

 Voir une page



Canal BD l'a chroniqué .....


..... dans CANAL BD Magazine N°111




Harry Mickson prend vie sous le pinceau de Florence Cestac en 1974. C'est à la fois la mascotte de la maison d'édition Futuropolis dont elle est cofondatrice, et son personnage le plus personnel. C'est aussi le plus touchant, le plus drôle, le plus bordélique et le plus subversif.
Avec un trait souple proche des dessins animés des débuts de Walt Disney, elle met en scène les aventures tarabiscotées d'un faux détective privé d'une impertinence hors du commun.

De Florence Cestac, Grand Prix de la ville d'Angoulême en 2000, le grand public connaît surtout sa série pour adolescents Les Déblock, ou ses excellents albums autobiographiques (Le Démon de midi, La Vie d'artiste, Filles des Oiseaux,...). Elle excelle dans la parodie et la dérision.
Cette intégrale d'Harry Mickson est une petite merveille. Non seulement elle rassemble tout ce qu'a pu réaliser l'autrice avec ce personnage devenu mythique, mais de nombreux commentaires permettent de remettre chaque illustration, chaque histoire, dans son contexte, soulignant la véritable intemporalité de ce anti-héros rigolo.

Ce qu'en dit l'éditeur .....


Nous sommes dans les années 1970. Étienne Robial et Florence Cestac ont repris la librairie Futuropolis et créé les éditions du même nom. À ses (rares) heures perdues, Cestac griffonne, sur son éphéméride, un personnage transgenre, moitié animal (Mickey Mouse) moitié homme (le détective Harry Dickson).
Un peu plus tard, un premier album homonyme paraît. Il est daté du quatrième trimestre 1980. S'ensuivent cinq autres albums, tous rangés sous la glorieuse bannière de Futuropolis : Harry Mickson nettoie ses pinceaux (1982), Mickson et les Gaspards (1985), Ma vie est un roman policier (1986), Le Chien coiffé (1986) et enfin, premier chef-d'œuvre qui lui vaudra un Alph'art de l'humour à Angoulême, Les Vieux Copains pleins de pépins (1988).
Images : © DARGAUD / Florence Cestac
Share |
Nous écrire   Nous écrire à propos de cette fiche

L'avis des bd.nautes ....



Pas encore de critiques, soyez le premier à donner votre avis !


Cliquez ici pour mettre votre avis !!!!