FR  US  Accueil
loading ...

Série Albums Chateaubriand : Au Nom de la Prose


Chateaubriand : Au Nom de la Prose






Prix public : 19,00 €   

La loi Lang 81-766 du 10 Août 1981 stipule que le prix des livres, est fixé par les éditeurs.

Il est donc le même dans toutes les librairies.

Les éditeurs peuvent aussi modifier ces prix sans préavis.

The Lang Law 81-766 of August 10, 1981 states that the price of books, is set by the publishers.

It is therefore the same in all libraries.

Publishers may also modify these prices without notice.




Paru le 13 Avril 2016
Album BD de la Série : Chateaubriand : Au Nom de la Prose
Dessinateur : Nikola Witko
Scénariste : Nena
Editeur : VIDE COCAGNE
Collection : ALIMENTATION GÉNÉRALE
Genre : Humour
Public : Ados-Adultes
EAN : 9791090425736

Album BD en couleur, Couverture Cartonnée
En mm : largeur 246, hauteur 177, épaisseur 16
128 pages

 Voir la couverture

 Voir une page


Ce qu'en dit l'éditeur .....


Qui ne connaît les écrits sépulcraux de François-René de Châteaubriand, l'un de nos plus grands auteurs ? Une grande partie de la population !
C'est précisément cette non-connaissance de ce fleuron du patrimoine qui est au cœur du projet de Nena et Witko : décoincer notre rapport à la grande et imposante Littérature Française et en rire. Dans ce livre, nos deux auteurs se déguisent en joyeux cancres traumatisés par les cours de français qui leur assénaient des Zola, Balzac, Hugo et autre Maupassant, pour montrer le ridicule de la figure de l'écrivain maudit.
Parmi eux, le plus craint, manteau sombre, ton blafard, et yeux cernés, l'impressionnante figure de Châteaubriand : l'incarnation du romantisme, de l'auteur conscient de la douleur du Monde, du Poète !
Totalement décomplexant sur notre rapport à la littérature, extrêmement drôle, ce recueil décrit en enchaînant les strips un personnage certes pathétique mais émouvant : un jeune adulte un peu lâche, un peu vain, comme nous l'étions (le sommes ?) tous, mais qui malgré tout croit au pouvoir de la littérature, à ses rêves de grandeur.
Un humour fin et tordant. Cependant cet humour désacralisant ne joue pas sur la corde du rejet de la littérature, il ironise avec tendresse, et c'est avec l'envie d'aller lire Châteaubriand, le vrai, qu'on quitte ce livre, certainement avec moins d'appréhension et de timidité qu'en y entrant.
Images : © VIDE COCAGNE / Nikola Witko / Nena
Share |
Nous écrire   Nous écrire à propos de cette fiche

L'avis des bd.nautes ....



Pas encore de critiques, soyez le premier à donner votre avis !


Cliquez ici pour mettre votre avis !!!!