FR  US  Accueil
loading ...

Tout sur David Rubin




 David Rubin


Une de ses réalisations

Le Salon de Thé de l'Ours Malais

Rayon : Albums (Roman Graphique), Série : Le Salon de Thé de l'Ours Malais, Le Salon de Thé de l'Ours Malais

Ce qu'en dit l'éditeur :

Dans son salon de thé, Sigfrido – l'Ours malais – sert à boire à tous ceux qui s'accoudent à son comptoir pour raconter leur vie.
« J'ai toujours aimé écouter les histoires des autres... ...

  Suite ...

... – dit-il – aider dans la mesure de mes moyens les gens qui viennent ici, voilà la meilleure des thérapies pour moi, sans compter que c'est un divertissement édifiant qui m'aide à égrener mes journées avec le sourire. »
Le troquet de Sigfrido marche à merveille : sa clientèle se compose de soiffards fidèles et assidus comme Edgardo Moitiedhomme , mais aussi de nombreuses célébrités : Adam Kent, le super-héros, ou Caetano Crayon qui, avant l'accident qui l'a rendu aveugle, était le super-protecteur de la ville. Le secret de l'Ours malais est simple : « écouter... aider avec discrétion, proposer des infusions et des liqueurs avec son coeur, en pensant aux personnes qui vont les boire... il suffit d'observer le client pour lui proposer le breuvage qui... lui fera du bien, car les gens viennent dans cet établissement pour fuir leurs problèmes, chercher des réponses ou simplement et le plus souvent, parce que ils sont déboussolés. »
Car les clients de Sigfrido ont une chose en commun : ils sont tous torturés par leurs sentiments, poussés à bout par l'amour, la haine ou la peur. Héros habités par la rage, amants dévorés par la passion, hommes cassés ou confus, ils sont tous arrivés à un carrefour où ils ne savent pas bien quel chemin emprunter.
En douze histoires (où l'on retrouve souvent les mêmes personnages dans les mêmes lieux ) David Rubín dépeint la condition humaine avec intelligence et délicatesse. Ses personnages fragiles et attachants sont tous des héros déchus, des Prométhées des temps modernes : Rubín brosse leurs portraits avec une sensibilité qui parfois se mue en mélancolie. Il y juxtapose un graphisme élégant, dynamique, accompagné d'une maîtrise du rythme et de la composition remarquablement efficaces. Influencé par des auteurs tels Muñoz et Sampayo, Siqueiros, Toriyama, mais aussi Frank Miller, Kioke ou Miguelanxo Prado, Davíd Rubín a su synthétiser un style original qu'il affine sans relâche en s'affirmant comme un des auteurs le plus intéressants de la jeune génération espagnole.


 David Rubin



 David Rubin