FR  US  Accueil
loading ...

Tout sur Emmanuel Moynot




Fiche auteur de Emmanuel Moynot

Emmanuel Moynot
Emmanuel Moynot est né en 1960, et réside à Paris. Il réalise ses premiers travaux amateurs en 1981 dans PLG, puis dans de nombreux autres fanzines (Dommage, Band'Apart, etc...). À partir de 1983, il participe à la revue Viper et réalise parallèlement son premier album chez Glénat, L'Enfer du jour, qui a été réédité en 95 sous forme de BD-roman aux éditions Dargaud. Il collabore régulièrement au magazine Circus, et dessine pour Vécu la série Yérushalaïm. S'ensuivent quatreannées de travaux alimentaires divers, seulement interrompus par la sortie en 89 de La Pension des Deux Roses, aux éditions Magic Strip. Pendant cette période, Emmanuel Moynot se tourne vers sa passion initiale : la musique. En 1992, paraît le premier tome du Temps des bombes, qui en comportera trois. Sa collaboration avec Dieter commence dès le troisième tome de la série, et se poursuit actuellement, sur la série Vieux Fou. Ils ont aussi réalisé en l'an 2000 le magnifique album M. Kohl dans la collection "Carrément BD" de Glénat. Entre temps, Emmanuel Moynot a commis deux somptueux polars en noir et blanc édités chez Casterman en tant qu'auteur complet. Il prépare actuellement un nouveau one-shot à nouveau pour la collection "Carrément BD", toujours seul aux commandes. Auteur-compositeur, chanteur, guitariste, et harmoniciste, il trouve dans la musique une forme d'expression complémentaire à la bande dessinée. Avec l'une, il travaille seul à son bureau, grâce à l'autre, il se produit directement devant un public. Le temps lui manque, pourtant il continue à jouer dans les bistrots parisiens avec un ami contrebassiste dans une formation accoustique nommée Mataluna.


 Emmanuel Moynot


Une de ses réalisations

L’Homme qui Assassinait sa Vie

Rayon : Albums (Policier-Thriller), Série : L’Homme qui Assassinait sa Vie, L’Homme qui Assassinait sa Vie

Ce qu'en dit l'éditeur :

Il pleut ce 9 septembre quand François-Frédéric Frey, dit F.F.F., sort de prison, après y avoir séjourné trois longues années pour, entre autres, abus de biens sociaux et fausses factures. À ...

  Suite ...

... quelques pas de là, un enquêteur privé, Gus Carape, essaie tant bien que mal de passer le temps, son incapacité notoire à résoudre une quelconque affaire expliquant la désaffection chronique de la clientèle dans les bureaux de son Agence Spector. Un peu plus loin, le vieux commissaire Kowalski tente lui aussi de réussir quelque chose dans la vie, en surveillant les entrepôts Moralès.
Trois destins qui ont en partage un certain sens de la poisse, pour ne pas dire du désespoir. Mais c'est sur l'autoroute de Bordeaux à Toulouse que ces trois trajectoires de vie vont véritablement s'entrecroiser. Au programme : un cadavre dans le coffre, un chien errant, une course-poursuite plus bête que méchante et un autiste embarqué malencontreusement dans un car de touristes japonais que sa mère, communiste espagnole convaincue, recherche ardemment... Quel sac de noeuds !

Emmanuel Moynot est à nouveau au catalogue Casterman dans un genre qu'il connaît bien, le polar. En adaptant un roman de Jean Vautrin publié en 2001, Moynot signe un récit graphique haut en couleurs qui synthétise avec ironie bon nombre des poncifs du polar : taulard flingueur épris de vengeance, détective looser, flic et politicard pourris, femme libidineuse, etc.


 Emmanuel Moynot



 Emmanuel Moynot


Emmanuel Moynot   a participé à


Plus de détail sur ces références >>