FR  US  Accueil
loading ...

Tout sur Miriam Katin




 Miriam Katin


Une de ses réalisations

Lâcher Prise : (Letting it Go)

Rayon : Albums (Roman Graphique), Série : Lâcher Prise : (Letting it Go), Lâcher Prise : (Letting it Go)

Ce qu'en dit l'éditeur :

Miriam, juive hongroise qui a fui le nazisme et est, 65 ans plus tard, new-yorkaise, est bouleversée et se sent trahie quand son fils lui annonce qu'il va s'installer à Berlin avec sa ...

  Suite ...

... compagne suédoise. Le comble de l'ironie est que pour cela, il serait de bon ton qu'il acquière la nationalité de sa mère et être ainsi reconnu comme citoyen européen. Tous ses terribles souvenirs et traumatismes refoulés remontent à la surface, rendant pour elle la décision de son fils inacceptable, inconcevable. Même sa propre mère ne comprend pas l'ampleur de sa stupeur/ réaction. Miriam jette dans un premier temps les formulaires de naturalisation de son fils, avant de les remplir, et décide de se rendre au vernissage d'une exposition de ses planches, au musée juif de Berlin. Et elle joue le jeu, entreprenant un régime pour rentrer dans son tailleur, se faisant blanchir les dents, pratiquant son yoga en regardant les chaînes de tv allemandes, elle est même hystérique quand l'irruption du volcan islandais menace de compromettre son voyage... Mais sur place, elle somatise et se rend malade. Puis, avec une mauvaise foi assumée — qu'elle compte bien exploiter à fond dans son livre — elle s'étonne, s'énerve même, de l'efficacité allemande, de la qualité de leurs petits déjeuners, de la beauté de leur design... Et pourtant, peu à peu, de guerre lasse, se laissant aller, acceptant les bienfaits du temps qui a passé, elle glisse doucement de la colère à l'apaisement


 Miriam Katin



 Miriam Katin