FR  US  Accueil
loading ...

Tout sur Sylvie Fontaine




 Sylvie Fontaine


Une de ses réalisations

Naive

Rayon : Albums (Labels indépendants), Série : Naive, Naive

Ce qu'en dit l'éditeur :

Le lycée y est une prison où les cours d'anglais sont interminables, et la maison un enfer avec des parents aux allures de playmobils autoritaires. Les garçons, quant à eux, sont menteurs ou ...

  Suite ...

... psychopathes. Les seuls bons moments, elle les passe avec Lulla, sa meilleure copine, la seule à avoir le droit de l'appeler de noms idiots. Dans la vie de Naïve, il y a aussi un univers merveilleux, ensoleillé, où elle croise sans interruption des milk-shakes et des coccinelles. Car la jeune fille a l'imagination fertile : une nécessité pour échapper parfois au cafard quotidien.
Mais lorsqu'elle aperçoit dans son miroir une fille triste qu'elle ne reconnaît pas, Naïve se pose des questions. Qui est Néva, cette adolescente qui lui ressemble ? Quelle est l'origine de son mal-être ? Un portrait réaliste de l'adolescence : Naïve est à la fois touchante et impertinente, tendre et impitoyable. Son vocabulaire est fleuri, jeune et imagé. Audace formelle : Sylvie Fontaine associe différentes techniques de plume et de pinceau selon le degré de réalité perçu par Naïve. Quant aux personnages, leur apparence évolue au gré des prises de conscience de l'adolescente. Avec parfois un petit clin d'oil aux mangas. On retrouve la magie des métamorphoses du Poulet du Dimanche, versée dans une narration plus traditionnelle mais riche de surprise. Des dessins fantasques et fourmillant d'idées : une célébration de l'imaginaire qui maintient un regard très acéré sur le monde et ses réalités. > En savoir plus sur S. Fontaine Revue de presse Le Graphivore par Arno Comment définir Naïve? On pourrait dire que ce titre est un conte sur l'adolescence, la transition entre le rêve et la réalité. Quand l'enfant prend conscience petit à petit qu'il passe à l'âge adulte. Ici on voit ça grâce au dessin et surtout à certains détails. Le style enfantin est pour décrire la partie de l'enfance et par moment on peut voir un dessin plus réaliste, plus fin ça pourrait correspondre au passage à l'âge adulte. Un exemple, dans le style enfantin, les parents de Naîve ont une clé dans le dos comme pour les jouets qu'on remonte afin qu'ils roulent ou avancent, et bien on pourrait croire que Naïve voit ses parents comme des robots qui font tout le temps la même chose. Naïve est vraiment très bien fait, on retrouve un peu de chacun de nous en Naïve, surtout ce petit côté rebelle qu'ont tous les adolescents à un moment donné avant de se mettre sur la bonne voie ou alors passer à côté... En tout cas ne passez pas à côté de ce merveilleux récit! Lire la suite Phenixweb par Gérard Wissang Naïve est une agréable métaphore de l'adolescence. Ces fameux 15 ans où notre imaginaire d'enfant s'oppose à un réalisme bien adulte. A travers l'imaginaire de son héroïne, Sylvie Fontaine illustre parfaitement cet entre-deux de l'adolescence. Chaque case offre une vision parallèle de notre monde d'adultes. Le côté routinier, très monotone, qui agace nos ados, est retranscrit, entre autres, par ces parents avec de grosses clefs mécaniques dans le dos. Il suffit de remonter la machine tous les matins et c'est parti pour le boulot-métro-dodo. Quand on est une jeune fille de 15 ans, on connaît aussi ses premiers chagrins d'amour. « A la soirée de Pam', Naïve se prend son premier râteau ». Ce serait en ces termes que Nino s'exprimerait. Seulement, pour Naïve, ce n'est pas un vulgaire râteau. Le monde s'écroule sous ses pieds. Allongée sur un lit de fleurs, elle se meurt doucement. Tout le monde l'aimait. Tout le monde la regrette. « C'était une chic fille, finalement ». « On ne la connaissait pas, c'est dommage ». Puis Naïve monte au paradis. Là-haut, il y a une maison en sucre, avec plein de glaces et de jolies rideaux fleuris. Quel malheur ! Naïve ne peut pas rentrer dedans. Elle est trop grande maintenant. Cette parabole sur l'innocence perdue traduit l'ensemble de cette bd à la fois émouvante et poétique. Elle saura, j'en suis sûr, toucher votre cour d'adolescent. Elle a bercé le mien, le temps d'une lecture. Lire la suite BDthèque.com par Alix Si le propos est loin d'être original, il a eu moins le mérite d'être juste, et surtout l'avalanche de prouesses graphiques compense largement ce petit souci. Une chouette BD, à offrir à un ado, ou à un proche d'ado. Par contre j'imagine que certains « vieux cons » (c'est pas une insulte hein, j'en fais sans doute partie ) risquent de trouver Naïve et son côté rebelle légèrement irritants. Lire la suite


 Sylvie Fontaine



 Sylvie Fontaine